Une formation en gestion des entreprises agricoles enseigne des concepts de gestion allégée en agricultur

C’est le désir de suivre une formation en gestion d’entreprise plus spécifique à l’entreprise de sa famille qui a poussé Kevin Vander Spek à s’inscrire au Programme de gestion agricole avancée (PGAA) pour producteurs de céréales de l’Institut de gestion agroalimentaire (IGA) l’hiver dernier.

Celui-ci produit des cultures commerciales de maïs, de blé et de soya sur une superficie de 1 000 acres, partageant la terre et la main-d’œuvre avec ses beaux-parents qui possèdent une ferme laitière d’une centaine de vaches à proximité. En parallèle, il fait des travaux sur commande sur environ 500 acres et s’occupe de 150 acres de foin pour les vaches laitières.

  1. Vander Spek assistait depuis longtemps à des conférences et à des journées de formation pour apprendre d’experts, mais il n’arrivait pas à établir un lien précis entre ce qu’il apprenait et sa propre ferme située dans le comté de Haldimand.

Puis, un article sur le PGAA publié dans le magazine Grain Farmers of Ontario l’a convaincu d’essayer ce programme spécialement adapté aux marchés des céréales. Le PGAA aborde une vaste gamme de sujets, comme la réflexion stratégique, l’évaluation et la gestion des risques de l’exploitation, les ressources humaines, le calcul des ratios de l’entreprise, le suivi du rendement financier de l’exploitation agricole. La formation comprend cinq séances d’une journée, ce qui permet aux participants d’appliquer les enseignements à leur propre entreprise.

L’IGA a lancé le PGAA en 2012 en tant que programme générique de gestion agricole, puis il l’a adapté à des produits spécifiques au cours des dernières années, pour cibler notamment les exploitations laitières bovines ou caprines, la production céréalière et la commercialisation directe à la ferme.

« La formation était excellente. Que vous ayez 200 ou 10 000 acres, le matériel est pertinent et peut être mis en application après chaque séance », affirme-t-il en croyant que la croissance future de l’industrie agricole ne sera pas aussi rapide qu’elle l’a été au cours des dernières années.

« La croissance et l’amélioration à l’interne deviendront les moteurs de la croissance de demain et ce programme m’a permis d’amorcer le processus. Nous avons tendance à mettre de côté des aspects comme l’auto-évaluation, l’amélioration et la gestion des risques pour acheter plus de terres ou de nouvelles machines, mais ceux-ci serviront d’atout dans l’industrie des cultures commerciales à l’avenir », ajoute-t-il.

Les deux principaux enseignements tirés par M. Vander Spek sont les concepts de la gestion allégée et de la gestion du risque. En fait, il utilisait des concepts allégés depuis un certain temps, cherchant systématiquement à apporter de petits changements progressifs aux processus afin d’améliorer l’efficacité et la qualité, mais le PGAA aura été pour lui le premier programme à les appliquer directement à l’agriculture. Et M. Vander Spek les appliquera à sa culture de maïs cette année.

« J’évalue l’efficacité de l’azote sur mon maïs. Nous cultivons une zone à faible rendement sur des sols plus difficiles et cette année nous procéderons au marquage, à l’évaluation et à des essais pour mesurer l’incidence des applications en temps opportun et des applications fractionnées sur le rendement », explique M. Vander Spek. « C’est ce que j’ai tiré du concept de la gestion allégée : faire un suivi de ces éléments et essayer de tirer le maximum de l’azote. »

Un autre changement concerne la gestion des risques : s’assurer qu’il dispose d’une assurance et d’une couverture adéquate pour le silo de sa ferme.

  1. Vander Spek encourage les producteurs de céréales à envisager de s’inscrire aux séances d’automne et d’hiver 2018-2019 du programme, et de garder l’esprit ouvert.

« Vous tirerez beaucoup de cette formation si vous y participez avec l’intention d’apprendre », croit-il.

Les renseignements sur le prochain Programme de gestion agricole avancée à l’intention des producteurs de céréales peuvent être obtenus auprès de l’IGA. Le programme de cinq jours se tiendra au Elmhurst Inn, à Ingersoll, dès le 5 décembre 2018. Le coût de la formation est de 750 $ par personne, ou de 450 $ pour la deuxième personne provenant de la même entreprise. Pour obtenir de plus amples renseignements, visitez le advancedfarmmanagement.ca ou communiquez avec l’IGA à ashley@takeanewapproach.ca ou au 519-822-6618.

L’IGA est financé par le Partenariat canadien pour l’agriculture, une initiative fédérale, provinciale et territoriale. Visitez le www.takeanewapproach.ca/fr.

 

By Lilian Schaer